Services

Dans la mesure du possible, je ne travaille qu’avec du logiciel libre ou open source. Seule exception, c’est la nécessité d’intégrer ces applicatifs avec d’autres services propriétaires, tels que les boîtes Web-mail, qui ne peuvent pas être “installés” dans votre ordinateur. Dans certains cas, ces services supportent des modalités de connexion par protocoles standard, ce qui permet de se passer du navigateur Web.

Mes offres s’adressent surtout aux particuliers et PME: l’économie du “libre” est fortement basée sur l’autonomie personnelle, ce qui est prérequis pour l’indépendance. Il s’agit de prestations orientées à résoudre un problème technique et à former le client sur la technologie employée: après une ou plusieurs consultations, elle/il devrait être en mesure de se débrouiller dans une situation similaire 😉

Alternatives libres

Pour chaque besoin professionnel, il devrait y avoir une solution basée sur logiciel libre. Or, je ne prétends pas de connaître tous les logiciels du monde, mais pour la majorité des tâches quotidiennes une alternative libre existe! Il faut justement une pincée de courage et s’investir un peu dans la découverte du libre — c’est le prix… de la liberté.

Donc, posez-vous les questions suivantes: si quelques-unes restent sans réponse, je peux vous aider — cliquez sur la question concernée pour en savoir plus…

Accès direct à la messagerie

Derrière il n’importe quel service il y a un protocole, et, devant, il y a une interface. En tant qu’usagers, on s’en fiche du premier; c’est l’autre qui nous intéresse: ce qu’on voit à l’écran. Une Web-mail, tel que Gmail ou Yahoo mail, n’est qu’une interface; mais elle ne permets qu’un contrôle assez limité de notre messagerie. Pour un usage professionnel, il faut utiliser un logiciel créé exprès pour cela. Cependant, le premier pas est une configuration correcte de la Web-mail, puis il s’agit de l’intégrer avec un logiciel “desktop” tel que Mozilla Thunderbird.

Boîte e-mail engorgée

Aïe, c’est le premier signe de stress privé et/ou professionnel! La capacité de suivre votre engagements se mesure en nombre de mails non lus datant plus d’une semaine — pas grave si vous étiez en vacance. Faites un test visuel: ouvrez votre “Inbox” et visualisez la liste des mails les plus récentes dans le même volet/fenêtre; les mails non lues s’affichent normalement en gras, donc si vous voyez plutôt… foncé, ben, votre messagerie est engorgée. Votre boîte risque le blocage: le dépannage peut devenir un cauchemar! Un minimum d’organisation est impératif: profils dédiés, répertoires séparés et filtres classeurs.

Disparition de courriels importants

De plus en plus de services se basent désormais sur l’envoi de mails de notifications. Si par exemple on est inscrit à un service de facturation par e-banking (“e-facture” en Suisse), perdre un courriel de notification pourrait s’avérer coûteux 😦 Pour éviter cela, il faut d’abord s’assurer que l’adresse de l’expéditeur ne tombe pas dans une liste de spammeurs, puis filtrer et marquer les notifications avec des “tag”.

Halte au SPAM!

Il me semble que le spam soit comme l’entropie: il ne peut qu’augmenter! Le spam est le pire ennemi de tout système de messagerie électronique; aucune adresse e-mail n’est immune contre ce parasite, c’est juste une question de temps avant qu’il n’arrive à infecter la correspondante boîte e-mail… Donc, stratégie: protéger son adresse, gérer sa “white liste”, entraîner le filtre anti-spam.

Contacts éparpillés dans plusieurs appareils

Se balader avec un carnet d’adresses en papier dans le sac, c’est chic, oui, mais pas du tout pratique. En outre, si nos e-mails sont déjà toutes stockées en ligne, il n’y a plus d’excuse pour n’y pas mettre nos contacts aussi. Le mot d’ordre est synchronisation: c’est par cela qu’on aura disponibles toutes nos précieuses données dans d’autres appareils — smartphones, tablettes, etc. Comme ça vous aurez aussi la sauvegarde garantie!

Gestion du calendrier

Comme ci-dessus, la petite agenda reliée fait rigolo: gardez-là pour les petites pensée de la journée, mais, s’il vous plaît, mettez vos rendez-vous dans un calendrier en ligne. La plupart d’entre eux permet la synchronisation avec un logiciel de messagerie — je conseille Mozilla Lightning qui supporte nombre des services et va avec Thunderbird ou SeaMonkey.

Protection des données et sécurité

On est de plus en plus exposé aux attaques du… système! On veut rester “ouverts” pour saisir toute opportunité, mais on se retrouve trop souvent sous les regardes indiscrets du Grand Frère. Sans devenir paranoïaques, il suffit de se doter d’un minimum de protection: installation de plugins pour la protection des données et gestion des contrôles de sécurité du navigateur Web. Cela nous fait gagner aussi en performance, parce que la plupart des sites commerciales sont surchargé d’éléments inutiles, tels que les bannières publicitaires.

Windows à la poubelle!

Oui, on peut se passer de Window$, au moins dans la plupart des cas. Le système d’exploitation alternatif et libre (avec certaines restrictions, selon la distribution) par excellence est Linux. Normalement, je ne m’occupe pas d’installations de Linux à coté d’un autre système d’exploitation (c.à-d., dans le même ordinateur), car cela peut prendre beaucoup de temps (et donc vous coûter cher!) et peut s’avérer compliqué. Je préfère vous fournir une clé USB avec Linux pré-installé, avec laquelle vous pouvez démarrer votre ordinateur, sans déranger le système déjà présent sur son disque dur. Comme ça, vous pouvez prendre un minimum de confiance avec votre “manchot” en toute autonomie. En suite, je peux vous former sur son utilisation — idéalement, vous arriveriez à en savoir assez pour pouvoir remplacer Windows (ou MacOS) dans votre ordinateur. Si par hasard vous avez encore besoin de quelque applicatif Windows, on peut le faire tourner sous Linux dans un émulateur ou machine virtuelle.

Tarifs

Merci de consulter la page Tarifs.

Contact

Pour toute demande, allez à la page Contact.

Advertisements